J'ai trouvé ce texte et je le partage ...

Des patchworks sauvent des vies

Nous savons que les patchworks que nous réalisons nous tiennent chaud l’hiver, font de merveilleux cadeaux pour ceux que nous aimons et participent à la décoration de nos intérieurs.

 

Mais savez vous que des patchworks ont sauvés la vie des habitants d’une petite ville de l’Utah, aujourd’hui rebaptisée PANGUITCH et que tous les ans lors du second week-end de juin, s’y tient un festival avec de nombreuses activités autour du patchwork. Ce festival s’appelle THE QUILT WALK

Dans les années 1860, les territoires à l’ouest du Missouri sont très peu peuplés. C’est le début de la grande migration (que l'on connaît plutôt par le nom de RUEE VERS L'OR) des pionniers, mineurs et trappeurs vers l’ouest et des colonies voient le jour le long de la route appelée OREGON TRAIL.

Ces émigrés, récemment arrivés dans le nouveau monde, peu argentés, cherchent à s’établir en UTAH, au COLORADO, en CALIFORNIE, etc …

 

Lors de l’hiver 1864, la petite ville alors appelée Fairview fondée l’année précédente, située à environ 6600 pieds d’altitude (approximativement 2000m) et à 20 miles à l'ouest(30 km) du célèbre parc national BRYCE CANYON, connait la famine en raison d’un hiver précoce.

La neige est tombée beaucoup plus tôt que de coutume et les blés sont encore verts, donc difficiles à moudre et donnent peu de farine. Bien souvent, les habitants n’ont d’autre solution que de faire cuire le blé vert pour se nourrir.

N’ayant rien d’autre à manger que le blé pas mûr dont la quantité s’avère très vite insuffisante, et la concurrence pour la viande étant rude avec les indiens, la famine menace la population. Les habitants prennent la décision d’envoyer deux groupes de 7 hommes acheter de la farine auprès d’autres colonies.

 

Un groupe part vers le nord pour rejoindre une autre communauté située à 110 miles de Fairview, plus longue, la route semble plus facile car il s’agit essentiellement de traverser des vallées.

L’autre groupe de 7 hommes prend la direction de PAROWAN, situé à environ 40 miles, emportant dans le chariot de maigres provisions et des quilts pour se réchauffer la nuit. La route est plus courte mais il faut franchir un col élevé en altitude.

Très vite, le premier groupe d’hommes parti vers le nord se heurte à un mur de neige infranchissable. Il est obligé de rebrousser chemin.

Les derniers espoirs des habitants reposent sur le deuxième groupe.

 

Bien que la neige soit également tombée en abondance sur le trajet de PAROWAN, le groupe progresse assez rapidement, jusqu’à se trouver en approche du col. La couche de neige devient alors extrêmement épaisse. Les hommes persévèrent mais très vite s’épuisent. Leurs jambes s’enfoncent complètement dans la neige.

Leurs dernières forces les quittent. Epuisés, ils décident de poser au sol un patchwork sur lequel ils s’agenouillent pour prier.

 

L’un d’eux constate à l'issue de la prière, qu’ils sont tous restés à la surface de la neige et que le patchwork a permis d’éviter que leurs genoux ne s’enfoncent profondément.

Un dernier espoir prend corps. Pourquoi ne pas progresser en jetant à tour de rôle un patchwork au sol sur lequel ils marcheront pour ne pas s’enfoncer. Ils franchissent ainsi le col et finissent par rejoindre PARAWAN.

 

N’ayant pu voyager avec leur chariot qu’ils ont dû abandonner en chemin, les 7 hommes ne peuvent emporter qu’une petite quantité de blé sur le chemin de retour.

Emus par leur courage et leur désarroi, les habitants de PARAWAN décident de les aider, des hommes vont les accompagner en portant des sacs de blé sur une partie du chemin jusqu’à ce qu’ils rejoignent leur chariot, afin de pouvoir rapporter à Fairview une quantité suffisante de farine pour assurer la survie de la colonie.

 

La progression du retour se fera de la même façon en jetant au sol des patchworks qui paveront le chemin.

Ils mettront 14 jours à rejoindre Fairview où les habitants ne croyaient plus en leur retour.

 

Depuis cette époque, tous les ans, la petite colonie de Fairview qui a déménagé ensuite pour créer la ville de PANGUITCH, célèbre la marche des patchworks, pour rendre hommage à ces hommes dont le courage a sauvé la ville mais aussi aux patchworks, sans lesquels la communauté se serait éteinte.

 

 

Je vous invite à visionner sur YOU TUBE le petit film réalisé par QUILTWALK.org retraçant cette marche des patchworks.